Bonus pour l'achat d'un vélo à assistance électrique

Depuis le 18 février dernier, un décret publié au Journal Officiel, accorde désormais une subvention de 20% du prix, le maximum étant fixé à 200€, pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE).

Le bonus vélà électrique est un succès

Il prévoit dès maintenant d'offrir une prime de 200 euros aux acheteurs de VAE, les vélos à assistance électrique, mais aussi aux utilisateurs de trottinettes électriques, d'hoverboards ou de gyropodes électriques qui n'utilisent pas de batteries à plomb. L'aide est valable pour un achat effectué avant le 31 janvier 2018.

Le décret vise les Français qui préfèrent le vélo propre à la voiture polluante. Mais concrètement, tous les acheteurs de VAE pourront bénéficier de cette prime de 200 euros. En effet, en moyenne un vélo électrique coûte 1 000 euros. Toutefois, la prime ne vaut pas pour chaque acquisition. Elle n'est possible qu'une seule fois par acheteur. Mais les entreprises et les administrations pourront également bénéficier de cette aide.

L'aide ne pourra pas non plus être cumulée avec d'autres primes si l'on en croit le contenu du décret. Certaines villes, comme Paris, Bordeaux ou Nice, proposent déjà de subventionner l'achat d'un vélo électrique. Par exemple, à Nantes, la subvention représente 25 % du prix du vélo, dans une limite de 300 euros.

Depuis le 1er janvier 2017, une prime de 1 000 euros est également accordée pour l'achat d'un scooter électrique.

"Ce qu'il faut maintenant, c'est la révolution du transport propre, ce sont des villes respirables, c'est le transport électrique en ville, ce sont des modes de locomotion différents",
avait justifié Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie en annonçant cette mesure en décembre dernier.

En un mois, 15 000 acquéreurs de vélos à assistance électrique auraient demandé à bénéficier de la prime lancée en février dernier. Un coup de pouce financier pour des cycles dont les prix sont encore élevés.

Articles liés à cette page :