Chaque année, de nombreux enfants et adolescents sont diagnostiqués comme ayant des troubles du comportement ou des troubles du langage.
À l’école, ils dérangent. À la maison, ils sont incompris: « Tu me fatigues » « J’en peux plus ! » « Calme-toi »...

Que faire face à un fonctionnement jugé inadapté ? Si les étiquettes vont bon train, la maladresse et l’ignorance des adultes qui les entourent peuvent sérieusement entamer leur amour-propre et leur confiance en eux.

"C'est ç'lui qui dit qui y est ! "

Ils peuvent être diagnostiqués précoces, haut potentiel, hyperactifs, déficit d’attention, TDA/H… Ils ont en commun des points forts : une grande vivacité d’esprit, une forte créativité, une grande énergie mentale et / ou physique, une pensée atypique qui fonctionne par association et arborescence… et aussi des difficultés : trouble d’opposition, décalage entre la maturité intellectuelle et émotionnelle, gestion de la colère, difficulté à se concentrer, à rester tranquille, à suivre un projet dans la durée, à suivre les règles et les consignes, surtout s’ils ne les comprennent pas ! Ils sont hypersensibles, souvent anxieux… ils mènent la vie dure aux parents, aux enseignants et souvent à eux-mêmes. Et pourtant, quand ils se mettent à quelque chose, ils nous épatent par leur inventivité et leur audace !

Dossier enfants atypiques

Les troubles associés

Troubles associés

 

 

Un enfant dit « différent » a fréquemment des troubles associés, aujourd’hui répertoriés et identifiés. À savoir : dépression, crises existentielles fréquentes, TOC, Asperger, trouble bipolaire, cyclothymique, schizoïde, anxiété, spasmophilie, fibromyalgie, phobie scolaire, hypersensibilité, synesthésie et souvent des troubles de l’apprentissage, comme la dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysgraphie, dyspraxie visuo-spatiale que signale souvent le trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité chez les enfants !

« Un enfant qui sort du cadre peut être usant et culpabilisant… Sachez que vous n’êtes pas seuls, et que d’autres parents, regroupés au sein d’associations, vivent ou ont déjà vécu ces moments difficiles. Ils peuvent vous aider et vous soutenir pour que vous trouviez un équilibre et bâtissiez, avec votre enfant, une relation sereine. »
Benjamin, papa de Baptiste.

Du dépistage au projet d'accompagnement

 PREM’S : LE DEPISTAGE

Le dépistage consiste à faire passer des tests à votre enfant. Ces examens peuvent être réalisés par les médecins de l’Éducation nationale, les médecins des services municipaux de santé scolaire, les médecins des services de protection maternelle et infantile (PMI), les pédiatres ou les médecins généralistes formés à l’utilisation d’outils adaptés.
Deux situations peuvent se présenter :

  • • le dépistage ne met en évidence aucun signe probant de difficultés spécifiques dans ce cas vous pouvez être rassurés, tout en continuant à exercer une surveillance à minima.
  • • le dépistage met en évidence des éléments évoquant l’existence de difficultés spécifiques dans ce cas il faut approfondir la recherche et entreprendre une démarche diagnostique.
Bien dépister et accompagner

 DEUZ’ : LE DIAGNOSTIC

La démarche diagnostique s’appuie sur un bilan complet de recherche de troubles « dys », mais aussi de troubles auditifs, visuels, etc. Ce bilan sert également à préciser la nature et l’intensité du trouble. C’est grâce à lui que vous pourrez élaborer un projet d’accompagnement.

Dans le cas de troubles « dys », il est nécessaire que plusieurs professionnels soient associés au diagnostic : on parle alors de « bilan diagnostique pluridisciplinaire coordonné par un médecin ». Dans les cas les plus complexes, ce bilan pluridisciplinaire peut être réalisé dans un centre de référence.

 TROIZ’ : LE PROJET D’ACCOMPAGNEMENT

À partir du diagnostic, on définira un projet d’accompagnement adapté aux difficultés et aux besoins de votre enfant dans la vie de tous les jours. Ce projet relève aussi bien du domaine pédagogique, et donc de l’équipe enseignante, que du domaine des soins impliquant différents professionnels (orthophoniste, psychomotricien, psychologue, etc.).