Reste à charge zéro : késako

La promesse présidentielle d’un reste à charge zéro pour les soins en optique et les prothèses dentaires et auditives se précise.

Ainsi, les Français pourront, d’ici 2022, accéder à une offre sans reste à charge et concernant des prestations peu prises en charge par la Sécurité sociale (lunettes, prothèses dentaires et auditives). L’idée est d’aboutir à la création d’un panier de soins standard pour lequel le patient n’aura aucun reste à charge.
Attention, tous les coûts n’ont pas vocation à être couverts ! Les assurés prendront eux-mêmes en charge la part relevant de considérations personnelles, principalement esthétiques

Quelques chiffres

71 % des sondés souhaitent que ce panier soit proposé sans distinction de revenus.

73 % craignent que cette mesure entraîne une baisse de qualité des équipements.

Source : Odoxa pour Carte Blanche Partenaires

L’objectif du gouvernement est que le reste à charge zéro soit mis en place sans causer d’augmentation des tarifs des complémentaires santé.